.  
Propos du Président
EuroFeria Andaluza
ES NL UK DE
-
.

Annulation de l’Euroferia 2014

Cher ami de l’Euroferia,,

  Federico Gallo
Federico Gallo

Notre déception est grande. En effet, la Commune de Dilbeek refuse définitivement le déroulement de l’Euroferia au Brussels Expo de Grand Bigard. Voici donc perdue une nouvelle année de travail passionnant.

Tous les acteurs étaient prêts à démarrer cette Euroferia 2014. Le lieu, bien conçu pour accueillir exposants et visiteurs, offrait un maximum de sécurité ainsi que de belles installations et laissait augurer une édition magnifique.

Nous sommes infiniment désolés pour vous, commerçants, monteurs, exposants, artistes, visiteurs et bien sûr pour nous les organisateurs. Nous attendions cet événement avec impatience et dans la joie.

A Dilbeek, lors de notre rencontre avec le Collège échevinal et la police, nous avons été très surpris de voir ces autorités exprimer des craintes de voir débarquer dans cette commune de gens aisés un événement de cette importance.

Le bourgmestre Willy Segers nous reçut fort aimablement mais toute discussion avec le Collège s’est rapidement révélée vaine. Certes, des questions légitimes furent posées et le Collège formula des exigences que nous avons entièrement acceptées, même celles qui nous paraissaient les plus futiles. Mais rien n’y fit. On nous signifia d’aller ailleurs.

Le Brussels Expo étant un site privé, nous ne pensions pas que la Commune de Dilbeek marquerait de façon aussi ferme un véto quant à la présence de l’Euroferia dans ces lieux et ce, malgré le grand soutien de nombreux particuliers et des médias néerlandophones tellement heureux de voir l’Euroferia prendre ses quartiers en Flandres.

Après avoir été exclus, voire quasiment chassés, du site de l’Atomium à Bruxelles, nous voilà cette fois refusés par la Commune de Dilbeek.

Nous aimerions bien entendu retourner à Bruxelles, mais il semblerait que nous n’avons plus l’écoute voulue sur place. Au contraire, Mme Marion Lemesre donne l’impression d’avoir tous les événements bruxellois dans le collimateur et Mr Philippe Close de privilégier les grands événements de la Ville!

Rappelons la cause principale à l’origine de notre départ de Bruxelles : l’insécurité des visiteurs, des familles et des commerçants qui subissaient l’agression, les vols et les incivilités de « bandes ». Ces faits ont été qualifiés malheureusement de « bagarres » par Mme Marion Lemesre !!! Une attitude regrettable de sa part pour décrire et expliquer de manière un peu simple la situation d’insécurité à Bruxelles.

Nous avons bien compris qu’il n’est plus possible d’organiser l’Euroferia à Bruxelles comme nous le faisions au début. Il est particulièrement triste de constater que le principe d’une fête gratuite avec entrée libre n’est actuellement plus envisageable par le seul fait de ces voyous que personne ne semble pouvoir contenir. Nous ne pouvons pas croire que les autorités vont capituler et priver à l’avenir la population de la fête !

Mais bon, soyons réalistes. Dans le contexte actuel et pour garantir la sécurité, il est donc nécessaire de filtrer les visiteurs, d’imposer une entrée payante, de trouver un site clôturé et ce en mettant à mal nos principes les plus sacrés de tolérance … Nous avions ce lieu, nous avions les conditions, nous avions le public et les médias et pourtant nous avons essuyé un refus et nous nous trouvons orphelins d’un site adéquat !

Les deux mandataires bruxellois précités se plaignent de ce que nous ne les écoutons pas, mais encore faudrait-il qu’ils acceptent le dialogue, qu’ils cherchent, avec nous, des solutions pour trouver un site digne de l’Euroferia qui assure la sécurité de nos visiteurs comme ils le font avec leurs propres événements tels que la « Foire du Midi », « Plaisirs d’Hiver », « Bruxelles les Bains » et d’autres. Ils ont l’expérience et nous voulons en profiter. Mettons-nous autour de la table et ayons une discussion entre responsables animés du même désir de faire les choses correctement, au bénéfice de tous.

Amis de l’Euroferia, mandataire politique ou non, nous avons besoin de votre soutien. Usez de votre influence aussi minime soit-elle, faites savoir fermement, par tous les moyens de communication, qu’il est indispensable d’entamer ce dialogue pour garder notre enthousiasme et trouver encore une solution. Les mandataires politiques ne doivent pas oublier qu’ils ont été élu par et pour les citoyens.

Nous, nous vous promettons une Euroferia humaine, festive, joyeuse et sécurisée, telle que vous l’attendez. Une Feria qui avec ses 22 années d’existence est devenue une tradition à Bruxelles. Cette tradition, la nôtre et la vôtre, nous ne pouvons pas la laisser disparaître pour les motifs évoqués. Le public réclame son maintien. Nos autorités ne peuvent pas ignorer cette légitime demande que nous-mêmes sommes prêts à rencontrer et ce en parfaite intelligence avec elles.

EuroFeria Andaluza
Au nom du Comité Organisateur,
Federico Gallo de Haro
Président d’honneur

Nos remerciements à tous les amis de l’Euroferia et aux mandataires politiques qui nous ont soutenu et aidé effectivement. Nous remercions tout particulièrement Madame Céline Fremault, Ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale et Madame Françoise Lambotte d’Impulse Brussels.

.